Dans la mire, un laboratoire innovant

Entre 2017 et 2020, le CRÉPAS, en collaboration avec le Centre de services scolaire du Lac-Saint-Jean, a expérimenté son premier laboratoire d’innovation en persévérance scolaire à l’école secondaire Curé-Hébert, Dans la mire. En appuyant l’approche sur son propre modèle écosystémique, le CRÉPAS a réussi à mobiliser plusieurs membres du personnel de l’établissement d’enseignement en plus de partenaires externes, afin qu’ils ciblent les déterminants de la persévérance scolaire devant être renforcés chez les élèves et qu’ils déterminent les transformations requises dans les différents systèmes pour que ces changements se concrétisent. En effet, il est démontré que les initiatives ayant connu le plus grand succès en persévérance scolaire sont celles élaborées dans un esprit de partenariat entre des intervenants provenant de différents secteurs d’activité.

Deux objectifs sont poursuivis par le comité école-communauté :
  • Accroître la motivation et l’engagement des élèves;
  • Créer un milieu positif et bienveillant.

Dans la mire, en bref, c’est :

  • Une démarche expérimentale, rigoureuse et structurée;
  • Un plan d’action bâti de manière concertée à partir d’un portrait de la situation, d’un diagnostic et d’une vision partagée du changement et des actions à entreprendre pour remédier à la situation ;
  • Des interventions déployées de manière simultanée ou séquentielle, cohérente et complémentaire auprès du jeune, de sa famille, de son école et de sa communauté ;
  • Des interventions appuyées sur la recherche, expérimentées, documentées et évaluées ;
  • La production de connaissances à transférer vers d’autres milieux.

Des partenaires rassemblés autour d'enjeux communs

Pour planifier leurs interventions, les parties prenantes mobilisées autour de ce projet novateur se sont appuyées sur les données issues de la recherche et sur les recommandations des experts en persévérance scolaire :

  • Le repérage des élèves susceptibles de décrocher et l’accompagnement;
  • La présence de relations positives et de qualité entre les élèves et les enseignants;
  • La planification de mesures d’autoévaluation du niveau d’engagement des élèves;
  • Une école offrant un milieu de vie bienveillant permettant aux élèves de développer un sentiment d’appartenance fort à l’école;
  • La collaboration avec la famille, un partenaire essentiel de la persévérance scolaire;
  • La réalisation d’interventions simultanées en classe, dans l’école, avec la famille et la communauté.

Différentes approches ont été expérimentées depuis 2017. Ces initiatives, en cours d’évaluation, sont documentées en vue d’assurer un transfert éventuel des apprentissages réalisés.

 

Les complicesLes déterminants renforcés

L’émergence d’idées novatrices est facilitée par la richesse des points de vue, des expertises et des expériences des personnes réunies autour de la table.

Un projet aux multiples retombées

Ce laboratoire a généré plusieurs retombées dont un guide d’implantation d’un laboratoire en persévérance scolaire décrivant les modalités de mise en œuvre d’un tel projet ainsi qu’un cadre de référence et une boîte à outils destinés aux établissements scolaires qui souhaitent uniformiser l’encadrement offert aux élèves par les tuteurs.

Un projet riche en partenariats

L’une des grandes forces du laboratoire Dans la mire est sans aucun doute d’être parvenu à rallier, outre les membres du comité, de nombreux partenaires à sa cause. Tous ces partenaires travaillent de concert à l’atteinte des objectifs fixés par le comité :

  • GRICS;
  • IQ L’Atelier;
  • Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur;
  • Mont Lac-Vert;
  • Municipalité d’Hébertville;
  • Optania;
  • O’sen Aventure;
  • Service régional de soutien et d’expertise;
  • Unité d’enseignement en intervention en plein air à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC).

Quelques réalisations collectives

Expédition dans la réserve faunique des Laurentides

Organismes porteurs : École secondaire Curé-Hébert et CRÉPAS

Collaborateurs : Unité d’enseignement en intervention en plein air de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), Caroline Desforges, Frédéric Éthier et Vanessa Jean, étudiants de deuxième cycle à l’UQAC et Carrefour jeunesse-emploi (CJE) Lac-Saint-Jean-Est

La particularité du projet est de recourir à la nature et à l’aventure comme modalité d’intervention pour amener les élèves à repousser leurs limites et à se dépasser. Accompagnés de deux enseignants, onze élèves de troisième et de quatrième secondaire ayant pris part à l’expédition ont eu à relever les différents défis proposés par leurs guides, trois étudiants (maintenant diplômés) inscrits au diplôme d’études supérieures spécialisées en intervention par la nature et l’aventure à l’UQAC.

RETOMBÉES

En plus d’avoir acquis certaines habiletés techniques en plein air, les élèves avaient un rapport plus positif envers l’école après l’expédition. Quant aux enseignants, leur participation au projet les a amenés à porter un regard différent sur certains élèves et ils ont vu leur relation évoluer positivement avec les élèves.

Un autre projet d’intervention par la nature et l’aventure a été réalisé au printemps 2019 avec O’sen Aventure. Une troisième édition est en cours de planification pour l’année scolaire 2019‑2020. Pour en connaître davantage sur la première sortie en forêt :

L’expédition 2018

Projet d’embellissement d’un local pour et par les jeunes

Organisme porteur : Travail de milieu secteur sud

Collaborateurs : Mont Lac-Vert, École secondaire Curé-Hébert, IQ L’Atelier et CRÉPAS

Ce projet vise, d’une part, à diminuer l’impact négatif du vandalisme sur le milieu de vie du Mont Lac-Vert et, d’autre part, à améliorer la perception de la communauté à l’égard des jeunes.

RETOMBÉES

Les élèves ayant participé à la réalisation de la fresque sur les casiers du local des jeunes se disent plus sensibilisés à l’importance de prendre soin du local et affirment qu’ils n’hésiteraient pas à intervenir s’ils étaient témoins de vandalisme contrairement à avant.

Suivant cette expérimentation, un autre projet de même nature a vu le jour à l’été 2019 : l’embellissement du parc de la municipalité d’Hébertville.

Monitorage des indices d’engagement scolaire et communication avec les parents

Organismes porteurs : École secondaire Curé-Hébert et CRÉPAS

Collaborateurs : Optania, GRICS et Commission scolaire du Lac-Saint-Jean

En tant qu’école pilote, l’école Curé-Hébert utilise le module de suivi des observations et des interventions (SOI) de Mozaïk Portail pour consigner les indices témoignant de l’engagement scolaire ou, au contraire, confirmant les signes de désengagement. Les guides en parcours scolaires (GPS) disposent ainsi des informations nécessaires pour repérer les élèves désengagés et intervenir.

Grâce au monitorage des manifestations d’engagement, le GPS est en mesure de communiquer régulièrement avec les parents pour les tenir informés des comportements positifs observés en classe, des difficultés rencontrées par leur enfant ainsi que des progrès réalisés.

RETOMBÉES

Non seulement le monitorage permet d’intervenir dès les premiers signes de désengagement scolaire, mais il permet d’assurer un meilleur suivi, de favoriser les interactions positives entre les élèves et les enseignants et d’obtenir la collaboration de la famille en faisant équipe.

Accompagnement soutenu des élèves par un GPS (guide en parcours scolaire)

Organismes porteurs : École secondaire Curé-Hébert et CRÉPAS

Collaborateur : Service régional de soutien et d’expertise du Saguenay–Lac‑Saint‑Jean

Le tutorat vise à soutenir, à guider et à accompagner les élèves afin de favoriser leur engagement scolaire et leur réussite éducative. En tant qu’adulte bienveillant, le GPS est une personne significative avec qui les élèves développent une relation privilégiée.

RETOMBÉES

Pour guider l’élève dans la recherche de solutions lui permettant de maintenir ou d’accroître son engagement envers l’école et sa réussite, un outil d’autoévaluation du bulletin a été développé. Aussi, un guide comprenant près de 150 outils a été conçu et mis à la disposition des GPS pour les soutenir dans l’exercice de leur fonction. Ce projet revêt un fort potentiel de transfert de connaissances. D’ailleurs, le Centre de formation générale des adultes (CFGA) Lac-Saint-Jean bénéficie d’un accompagnement de la part du CRÉPAS.