Photo de l'employé
Isabel Auclair Directrice
Téléphone : 418 547-2191, poste 6338

Agissant à titre de directrice du CRÉPAS depuis 2012, Isabel Auclair est détentrice d’un baccalauréat en administration des affaires et d’une maîtrise en gestion des organisations (spécialisation en entrepreneuriat). Elle a côtoyé le milieu industriel pendant 12 ans comme directrice liaison et communication au Centre québécois de recherche et de développement de l’aluminium (CQRDA). Ses fonctions au CQRDA lui ont donné l’occasion de coordonner plusieurs projets d’envergure dans une dynamique de partenariat entre les milieux socioéconomiques, de la recherche et de l’industrie. Enseignante au collégial en début de carrière, Isabel Auclair a perçu, sur le terrain, l’enjeu complexe que représente la persévérance scolaire.

Photo de l'employé
Mireille Bouchard Professionnelle en intervention
Téléphone : 418 547-2191, poste 6188

Mireille Bouchard est professionnelle en intervention au CRÉPAS depuis janvier 2018. Elle pilote notamment un laboratoire d'innovation en persévérance scolaire au Cégep de Chicoutimi et coordonne la mesure sur la « glissade de l’été » au SLSJ, dont le projet régional Lit de camp. Détentrice d’une maîtrise en éducation (intervention éducative) et bachelière en psychologie, elle a assuré, avant son arrivée au CRÉPAS, le développement et la coordination d’une stratégie nationale de sensibilisation, d’accompagnement et de valorisation des employeurs en conciliation études-travail, menée par le Réseau québécois pour la réussite éducative (RQRÉ), et a également travaillé comme intervenante au Carrefour jeunesse-emploi et à la Maison de l’Espoir, où elle a été à même de constater l’importance de la persévérance scolaire.

Photo de l'employé
Shirley Claveau Professionnelle en valorisation des connaissances
Téléphone : 418 547-2191, poste 6171

Détentrice d’un baccalauréat en linguistique et d’un certificat en rédaction, Shirley Claveau s’est toujours intéressée à la vulgarisation et la démocratisation de l’information comme levier d’action, d’éducation et de développement. Au cours de sa carrière, elle a œuvré dans les secteurs communautaire, culturel, éducatif et municipal. Forte de son expérience en tant que responsable des communications au Réseau québécois pour la réussite éducative, elle possède une fine compréhension en mobilisation intersectorielle autour d’enjeux liés à la persévérance scolaire. Professionnelle en valorisation des connaissances au CRÉPAS depuis mars 2021, Shirley est en charge de la planification, de la rédaction et de la mise en œuvre de l’ensemble des activités de transfert de l’organisation, en collaboration avec la coordonnatrice des communications.

Photo de l'employé
Jérémie Cloutier Professionnel en intervention
Téléphone : 418 547-2191, poste 6189

Jérémie Cloutier est détenteur d’un baccalauréat en administration des affaires avec spécialité en gestion des ressources humaines. Curieux de nature et désireux d’être efficace dans les différents mandats qu’il a occupés, il a poursuivi sa formation en complétant différents cours en psychologie du développement humain et en gestion des organisations. Son parcours professionnel lui a permis de contribuer au déploiement de différents projets jeunesse, spécialement par son poste de coordonnateur de projets au Carrefour jeunesse-emploi et son rôle de directeur général adjoint à la Finale des jeux du Québec à Alma. Il a également coordonné des démarches de mobilisation en occupant le rôle d’agent de développement à Équipe Alma–Lac-Saint-Jean, au Réseau québécois pour la réussite éducative (RQRÉ) et comme agent de sensibilisation à l’entrepreneuriat jeunesse. Étant propulsé par ses valeurs, il est fier de faire partie de l’équipe du CRÉPAS et de contribuer à l’enjeu de la persévérance scolaire.

Photo de l'employé
Valérie Émond Agente de soutien administratif
Téléphone : 418 547-2191, poste 6338

Détentrice d’une technique en bureautique et d’un baccalauréat en actuariat, Valérie Émond agit à titre d’agente administrative au CRÉPAS depuis 2016. En plus de soutenir l’équipe du CRÉPAS, elle est assistante de recherche pour ÉCOBES – Recherche et transfert depuis 2010. Celle-ci assure aussi un support à la mise en œuvre du projet de Région éducative au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Ses compétences avancées en bureautique et sa rigueur facilitent grandement la mise en œuvre des chantiers du CRÉPAS. 

Photo de l'employé
Pascal Lévesque Professionnel en intervention
Téléphone : 418 547-2191, poste 6469

À travers son parcours professionnel, Pascal Lévesque a développé plusieurs compétences qu’il met au profit des projets qu’il porte au CRÉPAS. Diplômé au baccalauréat en travail social, il possède des habiletés en gestion, en supervision et en intervention collective. Au fil des années, Pascal Lévesque s’est impliqué dans différents chantiers tels que la conciliation études-travail-vie personnelle, la promotion des stages, l’accompagnement des comités locaux pour l’implantation du programme d’Aide à l’éveil à la lecture et à l’écriture ou encore, la Mobilisation famille. En collaboration avec différents partenaires, il coordonne des projets de mobilisation depuis plus de 15 ans.

Photo de l'employé
Anne-Lise Minier Coordonnatrice des communications
Téléphone : 418 547-2191, poste 6474

Professionnelle en intervention au CRÉPAS depuis 2009, Anne-Lise Minier est responsable des communications et coordonne les Journées de la persévérance scolaire pour la région. Détenant une formation en communication et en littérature, son parcours professionnel l’a notamment conduite à agir à titre de responsable de la mise en marché pour La Fabuleuse Histoire d'un Royaume et de chargée de comptes pour une agence de publicité régionale. Elle a également enseigné au Cégep de Jonquière en Art et technologie des médias. Pendant près de dix ans, elle a oeuvré en développement local, notamment pour le soutien aux entreprises et l’accompagnement des jeunes vers leur intégration socioprofessionnelle. Ayant contribué à plusieurs initiatives territoriales, dont la Table de concertation écoles-communauté du Bas-Saguenay Sud et la création du journal Le Trait d'union, elle a été à même de percevoir l’importance de la persévérance scolaire pour ce territoire.